Qui sommes nous ?

La Revue Documentaires est publiée par l’association du même nom et est animée par des professionnels, auteurs-réalisateurs, et des chercheurs-théoriciens du cinéma.

Comité de rédaction de La Revue Documentaires

  • Catherine Bot, fut artiste chorégraphique en danse contemporaine après une formation en sciences humaines et en cinéma, puis chef monteuse de documentaires, films d’art, téléfilms et magasines, réalisatrice, responsable éditoriale collection DVD Arte, enseignante, Directrice de Publication.
  • Michelle Gales, réalisatrice (documentaires sur l’architecture et l’urbanisme dont Un autre conte de deux villes), chef-monteuse, (documentaires, film d’archives, films sur l’art) enseignante, formation en linguistique, ancienne graphiste en éditions d’art, co-fondatrice de La Revue Documentaires, Présidente de l’association.
  • Daniel Friedmann, cinéaste, enseignant-chercheur au CNRS-EHESS, directeur du n° 80 de Communications« Filmer, chercher », réalisateur de la série Etre Psy, co-animateur du séminaire Filmer le champ social à  EHESS, Vice-Président de l’association.
  • Michèle Blumental, réalisatrice, archéologue, graphiste, journaliste, formatrice en arts graphiques et communication, chef-monteuse spécialisée en recherches sonores, créatrice et animatrice du site d’information régionale, La Lorgnette, Ça nous regarde.
  • Grégory Cohen, cinéaste et chercheur en cinéma & sciences sociales. En parallèle de ses projets artistiques et de recherche, il enseigne la photographie, le cinéma et la sociologie visuelle à l’Université. Avec Manon Ott, il a co-écrit le livre Birmanie, rêves sous surveillance (Ed. Autrement) et réalisé les films Narmada et La cour des murmures en collaboration avec Manon Ott.
  • Marie-Dominique Dhelsing, réalisatrice des films documentaires, dont Pierre Rahbi, au nom de la Terre, pour le cinéma et la télévision sur des sujets culturels et de société, elle développe en parallèle un travail d’artiste plasticienne, utilisant la photographie, la vidéo ou la performance, souvent en lien avec un lieu, son contexte, ses habitants.
  • Louisette Fareniaux, enseignant-chercheure, ancienne directrice du département filmologie/études cinématographiques, de l’Université de Lille III; co-fondatrice et présidente du Festival L’Acharnière à Lille. Chercheuse dans le domaine de la mémoire d’immigration, la création et l’engagement militant.
  • Jacques Lombard, anthropologue, réalisateur et directeur de recherche honoraire à l’IRD, CNRS (Cedrasemi) et EHESS ( Image et religieux), a dirigé la revue Xoana, Images et Sciences sociales, et anime la manifestation « Anthropologies numériques » au Cube à Issy le Moulineaux.
  • Manon Ott, cinéaste, chercheure, enseignante. Co-auteure avec G. Cohen du livre Birmanie, rêves sous surveillance, ainsi que des films Yu et Narmada, elle prépare actuellement, De cendres et de braises, un film en banlieue parisienne, en parallèle d’une thèse entre cinéma et sciences sociales, arts et recherche (CPN, Evry).
  • Yves de Peretti, chef opérateur et réalisateur de films documentaires dont Tabu Dernier Voyage (1996), primé à la Semaine de la Critique du Festival de Locarno. Après des études littéraires, aborde le cinéma en autodidacte et réalise des films pour la télévision depuis 1987. Co-fondateur d’ADDOC (Association des Cinéastes Documentaristes) en 1992. Enseigne la pratique du cinéma documentaire aux Ateliers Varan et à la Fémis.
  • Monique Peyrière, chercheure au Centre Pierre Naville et au Centre Edgar Morin, enseignant à l’université (Evry, EHESS), travaille sur la rélation complexe entre recherche en sciences sociales, cinéma documentaire et expériences collectives ; vient de publier un recueil d’écrits d’Edgar Morin sur le cinéma des années 1950-1970 : Le Cinéma, un art de la complexité. 
  • Christophe Postic, co-directeur artistique des États généraux du film documentaire de Lussas, formateur en résidences d’écriture de documentaires en Sibérie et au Kazakhstan, intervenant ponctuel à la Femis programmation documentaire, producteur.
  • Jacopo Rasmi, enseignant-chercheur, termine une thèse autour de l’écologie des pratiques documentaires dans l’Italie contemporaine au sein de l’UMR Litt&Arts (Université de Grenoble). Depuis quelques années il programme le festival cinématographique Les rencontres autour du film ethnographique et participe à la rédaction de Multitudes.
  • Isabelle Rèbre, réalisatrice de films documentaires dont Pollock & Pollock, et documentaires radiophoniques, auteur de plusieurs livres dont La dernière photographie, sur Sarabande de Bergman, qui vient de paraître, termine une thèse sur l’utilisation de la photographie dans des films-essais et enseigne à Paris 8.
  • Gérard Weil, journaliste, ancien secrétaire de rédaction et relecteur dans la presse et l’édition, rédacteur de rubrique cinéma dans la presse professionnelle (psychiatrie), auteur de pièces radiophoniques.

Parmi les nombreux auteurs, critiques ou professionels du cinéma documentaire ayant participé aux entretiens ou soumis des contributions figurent

Viviane Aquilli, Emmanuel Audrain, Jean-Marie Barbe, François Barat, Remy Batteault, Anne Baudry, Pierre Baudry, Yann Beauvais, Sarah Benillouche, Pierre Beuchot, Jacques Bidou, Yves Billon, Jean Breschand, Chantal Briet, Eric Bullot, Noel Burch, Dominique Cabrera, Vladimir Carvalho, Martine Caselli, Patrice Chagnard, Hervé Cohen, Marie-France Collard, Gérard Collas, Jean-Louis Comolli, Richard Copans, Micheline Créteur, Laure Delesalle, Philippe Delesalle, Gilles Delavaud, Christine Delorme, Richard Dindo, Marie Dolez, Michel Dupuy, Amalia Escriva, Harun Farocki, Laetitia Fernandez, Marc Ferro, Christian Franchet D’Esperey, Anne-Marie Garat, Denis Gheerbrant, Vincent Glenn, Michael Hoare, Catherine Humblot, Geneviève Jacquinot, Yves Jeanneau, Dominique Joignot, Krzysztof Kieslowski, Robert Kramer, Patrick Laroche, Jean-Patrick Lebel, Gérard Leblanc, Pierre-Oscar Levy, Vincent Martorana, Pierre Merejkowsky, François Miquet, Ebrahim Mokhtari, Samba Félix N’diaye, François Niney, Anand Patwardhan, Claudio Pazienza, Artavazd Pelechian, Yves de Peretti, Marie-Christine Perrière, Colette Piault, Carole Poliquin, Edna Politi, Jean-Daniel Pollet, Gérard Raynal, Jean-Paul Roig, Christiane Rorato, Laurent Roth, Jeffrey Ruoff, Jean Samoullian, Inger Servolin, Claire Simon, Patrice Spadoni, Eckart Stein, Barbara Tannery, Bertrand Tavernier, Annie Tresgot, Maurice Trillat, Jan Udris, Johan van der Keuken et Simone Vannier.

Et plus récemment

Samir Abdallah, François Albera, Udi Aloni, Sobhai Al-Zubaidi, Alain Badiou, Dominique Barbier, David Benchetrit, Sophie Berdah, Benjamin Bibas, Simone Bitton, Severin Blanchet, Christa Blümlinger, Nicole Brenez, Christian Canonville, Pip Chodorov, Antonella Corsani, Raùl Cuervas, Marie Daniel-Grognier, Thierry Deronne, Daniel Deshays, Olivier Dury, Janine Euvrard, Michel Fano, David Faroult, Hélène Fleckinger, Anne Galland, Sylvain George, Jamshid Golmakani, Gabriel Gonnet, Marc Gourden, Serge Hajlblum, Nicolas Hatzfeld, Danielle Jaeggi, Hormuz Key, Jean-Claude Laureux, Maurizio Lazzareto, Gaël Lepingle, Maureen Loiret, Angela Marzullo, Alain Michel, Marie-José Mondzain, Roland Moreau, Yann Moulier-Boutang, Olivier Neveux, Jean-Baptiste Oliveau, Nicolas Philibert, Valérie Pozner, Catherine Pozzo di Borgo, Alain Rabot, José Reynes, Gwenaële Rot, Olivier de Rousseau, Emilie Sauguet, Abraham Segal, Eyal Sivan, Lionel Soukaz, Nicolas Stern, Erika Thomas, Laetitia Tura, Alfred Yaghobzadeh, Henri Wajnblum, Francis Wargnier…

Partenariat et efforts de promotion

Parmi nos partenaires, nous poursuivons nos collaborations avec des acteurs importants dans le champ du cinéma documentaire : Addoc, le festival L’Acharnière à Lille, les Ateliers Varan, le Cinéma du réel, Documentaires sur Grand Ecran, les Ecrans documentaires d’Arcueil, les Etats généraux du film documentaire de Lussas, le Festival des Résistances à Foix, le Mois du documentaire, Voir & Agir, ainsi que d’autres impliqués d’une manière plus générale dans le cinéma : les Librairies Cinédoc et Ciné-Réflets et les departements de cinéma des universités et des écoles.

Dans le cadre de divers festivals tels L’Acharnière à Lille, Résistances ou les Etats généraux du film documentaire de Lussas, nous animons des stands pour La Revue afin d’échanger avec nos lecteurs du public particulièrement motivé par le documentaire que nous défendons. Nous avons également organisé des projections en collaboration avec des partenaires de la vie associative, la Commune Libre d’Aligre, la Mairie du 12e arrondissement , le Théâtre de l’Opprimé et la Maison des Ensembles (Paris) gérée par La Ligue de l’Enseignement.

Ces partenariats permettent non seulement de faire connaître notre publication auprès d’un public plus large mais aussi de renforcer les nouveaux efforts coopératifs plus que jamais indispensables à la production et la diffusion des films que nous défendons, c’est-à-dire des films qui stimulent la réflexion, l’esprit critique, l’imagination et la créativité de tous en tant que spectateurs et citoyens.